Ce site utilise des cookies. En continuant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.
géologue géophysicien d’acquisition

Morgane Belleville – (Promotion 072) est géophysicienne pour la CGG (Compagnie Générale de Géophysique)

Cette vie de prospecteur est à la fois trépidante et routinière

Morgane_BELLEVILLE_geologue_geophysicien_d_acquisition

« Voici près de 4 ans que je travaille dans l’exploration pour le compte d’une compagnie internationale de géophysique, spécialisée en sismique réflexion…

On utilise la propagation d’ondes dans le sous-sol pour imager les structures en profondeur. Un peu à la manière d’une échographie. Notre activité est principalement centrée sur l’exploration pétrolière et gazière mais pas exclusivement. On nous retrouve également dans la recherche d’aquifères ou de ressources minières.

Depuis mon embauche, j’ai eu la chance d’effectuer des missions en Thaïlande, Tunisie, Papouasie Nouvelle Guinée et Algérie. Ces missions s’effectuent suivant un rythme de rotations : huit semaines sur le terrain et cinq en repos.

Je passe donc les 2/3 de mon temps à parcourir le monde sur différentes missions professionnelles, et je passe toutes mes détentes à voyager ! J’ai travaillé avec des collègues de 20 nationalités différentes et parfois dans des endroits très reculés.

L’acquisition est un vrai travail d’équipe. Pour ma part, je m’occupe du contrôle qualité de la mission au département géophysique. Je m’occupe de vérifier que le design (géométrie du dispositif en surface) et la qualité des données acquises (le data) soient en accord avec les spécificités contractuelles signées avec le client.

Cette vie de prospecteur est à la fois trépidante et routinière : des heures derrière notre écran d’ordinateur à effectuer les mêmes tâches jour après jour. La routine certes, mais à un rythme effréné et fatiguant, et très souvent accompagné d’une grosse pression de la part du client. Toute erreur est difficile à rattraper en production et peut entraîner des conséquences financières douloureuses pour la mission.

Pour être honnête, je ne suis pas sûre d’avoir valorisé mon expérience d’un point de vue technique car je ne me sens pas plus géologue que géophysicienne… plutôt baroudeuse ! Mais toutes les situations vécues, les personnes rencontrées et les modes de vie partagés m’auront appris énormément, tant sur les autres que sur moi-même. Si c’était à refaire, je referai exactement la même chose ! »

formation conseillée pour devenir géologue géophysicien d'acquisition

Nos formations vous intéressent ?  Vous souhaitez en savoir plus ?  recevoir notre brochure