Ce site utilise des cookies. En continuant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.

Le musée virtuel Albert-de-Lapparent dévoile les collections d’UniLaSalle

jeudi 20 décembre 2018

Sortir les collections des portoirs du compactus. Avec près de 50000 échantillons de roches, de minéraux, de fossiles ou de minerais, les collections de minéralogie, de pétrographie et de paléontologie d’UniLaSalle constituent un patrimoine d’une richesse exceptionnelle.

Jusque-là conservés dans les sous-sols de l’école, ces trésors géologiques vont aujourd’hui pouvoir « voyager » à travers le monde grâce au lancement, ce jeudi 20 décembre 2018, du musée virtuel Albert-de-Lapparent.

Près de 1100 échantillons, choisis pour leur qualité esthétique et leur valeur scientifique et patrimoniale, sont aujourd’hui présentés dans ce musée virtuel. Ce dernier a été conçu pour satisfaire la curiosité du grand public comme d’un public averti.

Le musée Albert-de-Lapparent se veut un outil pédagogique, évolutif et adaptable selon les demandes des enseignants. « Nous sommes ouverts à toute suggestion pour compléter le musée virtuel avec de nouvelles pièces et visites virtuelles » explique Yannick Vautier, directeur du collège Géosciences d’UniLaSalle et pilote du projet. De quoi donner de la matière aux professeurs de sciences de la vie et de la Terre.

 

Trois ans de travail pour cette première étape

Le lancement de ce site internet aura nécessité trois ans de travail pour réaliser les photographies haute définition de chaque portoir et de 1100 pièces environ, pour créer et renseigner la base de données, pour lever des fonds à travers une campagne de mécénat et de financement participatif, et pour développer le site internet.

Il n’en demeure pas moins une première étape. Le musée virtuel Albert-de-Lapparent a l’ambition de porter à connaissance du public 5000 pièces à l’horizon 2020. Il sera enrichi, dans une deuxième version, par des modèles 3D de fossiles et minéraux réalisés grâce aux outils du GéoLab. Il devrait également incorporer cartothèque et photos de lames minces, ainsi qu’une recherche par géolocalisation.

Le site internet a été conçu et réalisé par les agences Insign et Les Animals.

 

découvrir les collections du musée