Ce site utilise des cookies. En continuant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.

Mémoire de fin d’études : les étudiants en immersion professionnelle

mercredi 24 juillet 2019

C’est un passage obligé pour les étudiants de 5ème année. Pour l’obtention de leur diplôme d’ingénieur, les étudiants d’UniLaSalle doivent effectuer un stage de 6 mois au sein d’une entreprise. La finalité de cette immersion professionnelle étant la production et la soutenance d’un mémoire de fin d’études.

Avant la fin de l’année, et à l’orée d’une nouvelle aventure professionnelle pour certains d’entre eux, trois étudiants se sont confiés sur ces 6 mois d’immersion professionnelle, et sur la suite de leur parcours.

François SEGAERT, en stage chez McCain

Amélioration de la biodiversité & préservation des sols chez les producteurs de pommes de terre

Quel est l’objectif de ton mémoire de fin d’étude ?

L’objectif de mon stage est de démontrer qu’il est possible de produire des pommes de terre tout en ayant moins d’impacts négatifs sur la biodiversité et sur les sols. Cette étude effectuée sur 50 exploitations sert d’exemple dans le but de diffuser les « bonnes pratiques » à l’ensemble des producteurs de pommes de terre de chez McCain.

Que retiens tu de cette expérience au niveau professionnel ? Au niveau personnel ?

Je retiens de cette expérience au niveau professionnel, toute la complexité d’une entreprise qui souhaite améliorer la qualité de ses produits en respectant l’environnement tout en maintenant un niveau production important.

D’un point de vue personnel, je retiens de cette expérience qu’il est difficile de travailler en grand groupe et de retranscriredes connaissances à des personnes qui ne sont pas du milieu agricole, d’où l’importance de ce métier.

Suite à ce stage, comment visualises-tu ton futur projet professionnel et quelles actions vas-tu mener pour le faire aboutir ?

Je visualise mon futur professionnel en tant qu’agriculteur. C’est une décision prise depuis longtemps et je souhaite appliquer les connaissances de mon stage pour ma carrière.
Les actions que je vais mener pour mener à bien mon projet professionnel seront d’être toujours à l’écoute et d’apprendre régulièrement afin d’être réactif lors des modifications de production ou de réglementation.

Nicolas De Williencourt, en stage chez Schlumberger

Projet Techlog 2019 Python documentation

Quel est l’objectif de ton mémoire de fin d’étude ?

L’objectif principal de mon MFE est de fournir une nouvelle documentation des outils Python integrés dans le logiciel Techlog développé par Schlumberger. Il s’agit notamment de décrire l’éditeur Python, le « data model » de Techlog, l’AWI (Application Workflow Interface) et la manipulation des graphiques, histogrammes et logs via Python dans Techlog.

Jusqu’à la version 2018, cette documentation était basique et trop légère. Cette documentation intègre des  exemples de scripts Python  pour l’utilisateur final, ainsi que quelques tutoriels vidéo.

Que retiens tu de cette expérience au niveau professionnel ? Au niveau personnel ?

J’ai découvert Schlumberger qui est une entreprise de service incontournable dans le domaine de « l’oil & gas ».

J’ai beaucoup appris notamment au niveau du développement logiciel.

J’ai également commencé a me faire un réseau professionnel dans ce secteur  secteur et ai découvert la ville de Montpellier.

Suite à ce stage, comment visualises-tu ton futur projet professionnel et quelles actions vas-tu mener pour le faire aboutir ?

J’effectuerai l’an prochain un master spécialisé et ferai un stage chez Total. De cette manière j’aurai découvert deux entreprises majeures du secteur et aurai une vision plus globale des interactions entre celles-ci. Je pourrais ainsi me positionner plus pertinemment dans l’entreprise et dans le poste qui me plait.

Camille Thibault, en stage chez Fleury Michon

Standardisation du process de fabrication des sauces des plats cuisinés Fleury Michon pour une amélioration de leur qualité organoleptique

Quel est l’objectif de ton mémoire de fin d’étude ?

L’objectif est de retravailler l’ensemble du process de fabrication des sauces des plats cuisinés de l’entreprise pour augmenter la qualité et la régularité des productions.

Axes de travail :

– Utilisations des texturants au niveau industriel avec mise en place d’un plan d’expérimentation pour déterminer le mode opératoire usine de chaque texturant,

– Détermination de l’impact des fonctionnalités machines sur le produit fini,

– Mise en place d’une méthode de caractérisation de la texture des sauces : mise en place d’un viscosimètre Brookfield et définition des méthodes selon les sauces,

– Mise en place de méthodes standards de fabrication des sauces : programme génétique, formation des fabricants aux méthodes, accompagnement des équipes encadrantes dans le suivi de la qualité des sauces.

Que retiens tu de cette expérience au niveau professionnel ? Au niveau personnel ?

– Découverte du process en industrie agroalimentaire : champs d’application, type de missions,

– Intégration dans une entreprise avec des applications alimentaires variées (jambon, salades, surimi et plats cuisinés) et liens fréquents entre les unités pour avancer sur des sujets aux problématiques transverses,

– Pas de nécessité de connaître le type de fabrication utilisé sur un produit pour réussir une mission de mémoire de fin d’études : apprentissage technique sur le terrain mais idées et ressources à développer et apporter avec soi,

– Découverte d’une région et de son tissu social permettant de bien comprendre les problématiques humaines sur le terrain,

– Aspect humain très important pour mettre en place des changement au sein de la structure.

Suite à ce stage, comment visualises-tu ton futur projet professionnel et quelles actions vas-tu mener pour le faire aboutir ?

Bonne découverte du service process en industrie agroalimentaire. J’ai désormais la conviction de vouloir continuer dans ce secteur à l’avenir. Grâce à ce stage j’ai également pu découvrir le management d’équipes sur le terrain.