Contexte scientifique du projet de recherche

Notre état de santé dépend grandement de l’environnement dans lequel nous évoluons et notamment de la qualité des aliments consommés. L’apport d’ingrédients fonctionnels dans l’alimentation contribue à l’installation et au maintien d’une bonne homéostasie intestinale, prérequis indispensable à un bon état de santé général aussi bien chez l’animal que chez l’homme.

Actuellement, les fabricants d’aliments sont à la recherche de formules nutritionnelles permettant un développement harmonieux d’animaux de rente en substitution de facteurs de croissance et/ou antibiotiques, suite à l’évolution de la réglementation sur l’alimentation animale. De plus, le consommateur est de plus en plus attentif à la qualité nutritionnelle et aux bénéfices santés apportés par son alimentation : qualité des produits d’origine animale mais également ingrédients fonctionnels à vocation santé. 

Projet de Recherche

Une première partie du programme consistera à évaluer les propriétés physico-chimiques de différentes associations des ingrédients retenus (base prébiotiques/substances antioxydantes). Par la suite, l’objectif sera d’évaluer les propriétés trophiques et anti-inflammatoires de la formulation sélectionnée sur des modèles in vitro (culture cellulaire) et de tester in vivo sur des monogastriques les effets de cette formulation sur l’implantation/évolution du microbiote intestinal (profil du microbiote par analyse métagénomique et médiateurs de l’homéostasie intestinale). 

Le projet a donc pour ambition de proposer une formule nutritionnelle innovante et de caractériser ses effets bénéfiques attendus sur les modèles animaux et in vitro. 

Objet de l'offre

L’équipe PETALES, de l’Unité Transformations & Agroressources (EA 7519), a obtenu un financement INTERREG dans le cadre du 5e Appel à Projets France-Wallonie-Flandres portant sur l’évaluation des bénéfices d’un mélange d’ingrédients fonctionnels innovants à destination de l’alimentation animale voire de l’alimentation humaine.

Mission 

Le/la doctorant(e) pourra contribuer à l’analyse physico-chimique des différents mix nutritionnels élaborés pour retenir la formule la plus intéressante technologiquement et nutritionnellement parlant. Il/elle aura également en charge les études in vitro et in vivo qui se dérouleront sur les sites de Beauvais et de Gand en partenariat avec notamment l’Université de Gand et la société SANLUC. De nombreux déplacements en Belgique sont à prévoir. 

Il sera rattaché à l’Unité Transformations & Agroressources (EA 7519) de l’Institut Polytechnique UniLaSalle et sera inscrit à l’Ecole Doctorale : EDSTS 585 (Ecole Doctorale Sciences, Technologies, Santé) de l’UPJV.

Profil souhaité

Master 2, élève ingénieur ou équivalent spécialisé en biologie et/ou en sciences des aliments.  
Le/la candidat(e) recruté(e) devra posséder un fort intérêt pour l’alimentation et ses effets santé.  Des connaissances en physiologie digestive seraient un plus apprécié. Il/elle devra avoir une expérience basée sur des études in vitro et in vivo mais également sur l’analyse physico-chimique des aliments. Le/la candidat(e) recruté(e) devra également être rigoureux (se), méthodique, autonome, capable de travailler en équipe, posséder de bonnes qualités rédactionnelles et de synthèse et avoir une bonne maîtrise de l’anglais (niveau B2 minimum) pour s’intégrer dans ce programme à vocation internationale. 

Informations relatives à l'offre de thèse

Poste à pourvoir dès que possible, en CDD de 36 mois, basé à Beauvais.
Pour toute information et candidature (CV + lettre de motivation) contacter : Dr Nicolas BARBEZIER, Enseignant-chercheur en biologie cellulaire et moléculaire et/ou Dr Pauline ANTON, Enseignant-chercheur en Physio-pharmacologie digestive.