Mercredi 24 février 2021

David Houben, enseignant-chercheur en sciences du sol & biogéochimiste du sol vient de publier un article scientifique en lien avec le projet FUI Biochar; cet article est porté par l'Institut national de la recherche agronomique (INRAE).

Ce projet scientifique vise à évaluer l'effet d'altération sur la stabilité biologique et la fertilité de formules biochar-compost.  L’utilisation du biochar, qui est un résidu solide de la pyrolyse de la biomasse, est de plus suggérée en agriculture.

En effet, l’application de cette sorte de charbon de bois permettrait d’augmenter la fertilité des sols tout en y séquestrant du carbone pour de très longues années, un avantage conséquent dans la lutte contre le changement climatique ! Mais quels sont ses effets à long terme ? Dans cette étude portée par les chercheurs de l’INRAE dans le cadre du projet FUI Biochar 2021, l’effet du vieillissement sur les interactions biochar-compost y est analysé. Il est montré que contrairement au biochar frais, le biochar vieilli tend à favoriser la minéralisation du compost ainsi qu’à augmenter la fertilité du sol. Si l’intensité de ces effets est dépendante du type de biochar et du type de sol dans lequel il est incorporé, les résultats ont d’importantes implications dans l’évaluation à long terme des effets du biochar sur le fonctionnement des agrosystèmes.

 

Retrouvez la publication

L'actualité du moment

14/04/2021

Une boite de cisaillement à l'honneur du Réseau Curie

#Site de Beauvais
En savoir plus
13/04/2021

La géothermie pour chauffer les futurs bâtiments du campus de Beauvais

#Site de Beauvais
En savoir plus
12/04/2021

Ducasse/UniLaSalle : une collaboration étoilée en faveur de la santé

En savoir plus