Ce site utilise des cookies. En continuant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.
le projet structurant Ozone

naissance d'un pôle d'excellence Ozone

Le 23 septembre 2009, UniLaSalle inaugurait son laboratoire de faisabilité Ozone.
Dans le cadre du Contrat de Plan Inter-Régions 2007-2013 et à l’aplomb de la dynamique du Pôle de Compétitivité à vocation mondiale « Industries et Agro-Ressources », UniLaSalle développe les technologies de mise en œuvre et d’utilisation de l’ozone et le génie des procédés associé. L’objectif de l’école d’ingénieurs est de devenir un pôle d’excellence européen dans ces disciplines, en termes de recherche, de développement et de transfert technologique.  

 

UniLaSalle a étudié et créé un laboratoire dit « de faisabilité » pour l’étude des réactions de l’ozone en milieu aqueux, en milieu soluté, en milieux solides fins divisés et en milieux solides grossiers divisés. Quatre réacteurs génériques ont été conçus, réalisés et installés. Ils sont opérationnels depuis juin 2009.

Cet outil offre de nombreuses perspectives pour la conception d’intermédiaires de synthèse, la décontamination des matières premières et co-produits agricoles, pour la dépollution de l’eau, du sol, de l’air, pour le prétraitement des matières organiques afin d’accroître leur biodégradabilité, pour l’extraction de molécules utiles en pharmacie et cosmétique….

 

Une capacité de changement d’échelle exceptionnelle

Le laboratoire de faisabilité est équipé de moyens de production d’ozone à l’air ou à l’oxygène à forte concentration, de systèmes de refroidissement du générateur d’ozone et des réacteurs qui le nécessitent. Il dispose d’un stockage d’oxygène liquide, d’un outil de préparation d’air sec ainsi que d’un dispositif de destruction d’ozone résiduel, après réaction et avant rejet à l’atmosphère.

Cet outil, unique par son adéquation aux demandes d’applications industrielles, permet de réaliser la majorité des études théoriques et de faisabilité. Les grands axes prévus concernent : l’environnement, la valorisation non-alimentaire des agro-ressources, la chimie verte, l’hygiène et la sécurité alimentaire.

un brevet pour l'élimination des substances phytosanitaires sur des semences traitées

En mars 2012, UniLaSalle propose un nouveau procédé d’élimination des produits de protection des plantes et additifs entourant les semences déclassées. Ce nouveau procédé propre est basé sur l’utilisation de l’ozone et permet une complète valorisation des semences ainsi traitées par les industriels producteurs.

Le contexte

La variété des produits et des réglementations font de la destruction des semences de grande culture déclassées un sujet complexe. Le recours à l’incinération avec une valorisation énergétique utilisée dans les cimenteries est devenu la solution d’élimination la plus fréquemment mise en œuvre. Même si cette dernière engendre des coûts pour les entreprises productrices de semences, son fort développement est lié, d’une part, à l’application généralisée de l’interdiction de 2005 de mise en décharge des semences enrobées par des pesticides et, d’autre part, à l’absence de véritables propositions alternatives (ensevelissement, compostage, plantes-engrais verts …).

 

L’innovation d’UniLaSalle

Une solution alternative, économique et non destructive permet aujourd’hui la décontamination des semences traitées sur le site même de leur production avec un très faible impact environnemental. Ce procédé innovant de décontamination en voie sèche repose sur les exceptionnelles propriétés oxydantes de l’ozone ainsi qu’à son action globale, non-sélective. Développé à partir des compétences scientifiques et des infrastructures technologiques* présentes à UniLaSalle, ce procédé a été d’ores et déjà appliqué à la majorité des grands modèles de semences céréalières et/ou oléo-protéagineuses. Dans la mesure où le procédé mis au point respecte parfaitement la structure des matériaux durant leur décontamination, une valorisation complète des matières ainsi traitées peut être envisagée dans le domaine du non-alimentaire.

Ce nouveau procédé de décontamination a été mis au point dans le cadre d’un programme de recherche et développement (« DECO3 ») cofinancé par le Conseil Régional de Picardie durant la période 2009-2011. En fin d’année 2011, un brevet d’invention a été déposé et enregistré auprès de l’INPI sous le n° 1160986. Aujourd’hui, UniLaSalle souhaite diffuser cette innovation auprès de l’ensemble des utilisateurs potentiels.

*laboratoire de faisabilité « Ozone »

traiter les semences en milieu confiné de manière durable

L’entreprise Dynavia et UniLaSalle ont associé leurs compétences pour proposer un traitement de semences entièrement confiné complété par une unité autonome de traitement des effluents. Un concept original qui allie sécurité et protection de l’environnement tout au long de la chaîne de traitement.

Le contexte

Aujourd’hui, afin d’anticiper la réglementation, les industriels du secteur de la protection de semences ont besoin de solutions industrielles qui allient performances de traitement (qualité de couverture des graines, préservation de la faculté germinative, précision de dosage…) et limitations de l’exposition des opérateurs (confinement total des opérations de préparation, d’enrobage, de nettoyage et de collecte des effluents). C’est dans ce cadre que la société Dynavia propose depuis peu une solution industrielle, véritable rupture technologique, entièrement confinée, respectueuse des opérateurs et de l’environnement.

 

L’innovation d’UniLaSalle

Une solution confinée et entièrement automatisée permet aujourd’hui le nettoyage des installations et le retraitement des effluents collectés sans exposition des opérateurs. Ce procédé innovant repose sur les exceptionnelles propriétés oxydantes de l’ozone mise en œuvre dans le cadre d’une réaction d’oxydation avancée (procédé AOP). Développé à partir des compétences scientifiques et des infrastructures technologiques* présentes sur le site d’UniLaSalle, ce procédé a déjà fait ses preuves dans le cadre de plusieurs programmes de dépollution.

Ce procédé a été mis au point et développé au sein d’UniLaSalle dans le cadre de ses propres programmes transversaux de R&D « OZONE » durant la période 2011-2013. Le 27 avril 2015, un accord de partenariat a été signé entre UniLaSalle et la société Dynavia afin que cette dernière puisse exploiter et diffuser en exclusivité cette innovation en l’intégrant à ses solutions industrielles.

*laboratoire de faisabilité « Ozone »

la sécurité sanitaire et le projet Ozone 2020 – AAP FUI 19

UniLaSalle participe, aux côtés de ses partenaires, au projet OZONE 2020 labellisé par les trois pôles de compétitivité (IAR, AXELERA et TERRALIA).

L’objectif de ce projet de quatre années est de démontrer la faisabilité technico-économique d’utilisation du réactif « Ozone » pour améliorer la sécurité alimentaire dans le domaine agro-industriel. Ce projet répond directement aux attentes des consommateurs en faveur de produits plus sains et à l’anticipation des évolutions réglementaires.

Il apparaît ainsi comme un projet structurant, ambitieux et très innovant, sans équivalent au niveau mondial.

Les compétences d’UniLaSalle déjà acquises sur l’ozone et son environnement scientifique pluridisciplinaire et ses capacités d’ozonation (production et mise en œuvre) exceptionnelles en font un partenaire naturel pour ce projet d’avenir.

en savoir plus sur le projet Ozone 2020 (PDF)